Être partie prenante dans des projets éminents

Arrivée chez Implicit en 2015, Kinta assure une mission de proximité auprès du CASVP (Centre d'Action Sociale de la Ville de Paris).
Elle a notamment mis au point un simulateur en ligne qui permet aux usagers parisiens de tester leur éligibilité aux prestations sociales et d'estimer leurs droits.

Il s'agissait ensuite d'intégrer cet outil dans le portail gouvernemental de simulation des aides : mes-aides.gouv.fr.
Produit par une équipe du SGMAP (*), Mes-aides est un service public numérique qui s'appuie sur le calculateur OpenFisca (**),  le logiciel libre spécialement conçu pour décrypter le système socio-fiscal français et évaluer les effets des réformes.

En implantant le simulateur d'aides de la Ville de Paris, Kinta apporte une contribution remarquée à la plateforme nationale Mes-aides et participe concrètement à améliorer les services rendus aux Parisiennes et Parisiens.

C'est pourquoi Kinta retrouvera l'équipe OpenFisca le 7 décembre pour prendre part au hackathon. Elle foulera le tapis rouge du palais de l'Élysée aux côtés de Christian Chevalier, chef de projet Implicit.

 

(*) SMGAP : Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique

C'est un service du Premier ministre qui accompagne le Gouvernement dans la mise en œuvre de la réforme de l’État et soutient les administrations dans leurs projets de modernisation. Il développe et diffuse le numérique au sein de l’administration pour ajuster les services aux besoins et aux usages des citoyens.

 

(**) OpenFisca : moteur ouvert de micro-simulation du système socio-fiscal. Il permet entre autres de calculer un grand nombre de prestations sociales et d'impôts payés par les ménages, et de simuler l'impact de réformes sur leur budget. Il s'agit d'un outil à vocation pédagogique pour aider les citoyens à mieux comprendre le système socio-fiscal.

 

 

Hackathon : qu'est-ce que c'est ?

 

Contraction de "hack" et "marathon", un hackathon est un évènement au cours duquel des équipes composées de développeurs, mais aussi de designers et de chefs de projet doivent concevoir un projet informatique, un logiciel ou une application sur une période limitée (une journée, une nuit ou un week-end).

Le but est donc de coder quelque chose de malin (d'où le "hack") et de manière intensive, sans s'arrêter (d'où le marathon).